<img alt="" src="https://secure.refl3alea.com/149753.png" style="display:none;"> Gestion du risque et de la sécurité dans le secteur minier

Gestion du risque et de la sécurité dans le secteur minier

Écrit par Emilie Filion le 04 juillet 2019

Selon l’Organisation internationale de normalisation, la gestion du risque a trait aux risques qui peuvent avoir des conséquences sur le rendement économique et la réputation d’une organisation, ainsi que sur ses résultats en matière d’environnement, de sécurité et de retombées sociales.

Une mauvaise évaluation des risques peut nuire aux projets et même causer leur échec. Ces dérapages peuvent entraîner des pertes financières, des poursuites judiciaires, causer des dommages à la communauté et, dans le pire des cas, des pertes humaines. En repérant et en gérant les facteurs de risque d’un projet (ou de l’ensemble de votre organisation), vous serez en mesure de prévenir la catastrophe et de favoriser la réussite de votre projet et de votre organisation.

 

Les investisseurs prennent en considération les efforts déployés en gestion des risques

La rupture d’une digue au Brésil a poussé les investisseurs à revoir leur implication dans le projet, à évaluer le rôle joué par leur investissement, et, à terme, à prendre les mesures nécessaires pour prévenir de tels désastres. Il ne s’agit là que d’un exemple parmi tant d’autres qui démontrent que les investisseurs font sentir leur présence quand un projet connaît du succès financier, mais aussi et surtout quand il éprouve des lacunes en matière de sécurité.

« L’exploitation minière est assurément une industrie comportant des risques élevés sur le plan environnemental et social. », a déclaré Mark Eckstein, directeur de la responsabilité environnementale et sociale chez CDC, en entrevue avec le Financial Times. « Ces incidents majeurs ont à coup sûr un impact sur l’opinion et les attentes des investisseurs. Ces conséquences devraient les inciter à poser des questions plus poussées aux entreprises. »

 

Comment gérer les risques

Traditionnellement, la gestion du risque se traduisait par une évaluation de l’expérience des parties prenantes, de la stabilité et la viabilité financière du projet ainsi que de l’entreprise. Aujourd’hui, ces évaluations tiennent de plus en plus compte d’autres facteurs, comme la sécurité des travailleurs et des sous-traitants.

 

mining_site_truck-inside

La gestion du risque dans le secteur minier

Le risque est inhérent à tous les secteurs industriels, mais de façon plus marquée à l’exploitation minière. Les sites miniers exposent les travailleurs à plusieurs risques potentiellement mortels qui, en plus d’entraîner de graves conséquences pour les travailleurs et leur famille, peuvent remettre en cause la réussite (ou même la viabilité) d’un projet.

Par exemple, selon Workplace Safety North, bien que le taux de blessures en Ontario ait diminué de près de 3 % en 2018, on comptait encore un ratio de quatre blessures pour 100 travailleurs cette année-là, pour un total de 906 blessures. Le risque fait peut-être partie intégrante du secteur minier, mais cela n’enlève pas la responsabilité de faire le nécessaire pour le minimiser le plus possible, et c’est précisément l’objectif de la gestion du risque.

 

Gérer les risques pour solliciter les investissements

dollar-dark-blueAu bout du compte, les investisseurs veulent savoir que leur argent est utilisé à bon escient. Ils veulent bien sûr s’assurer d’avoir un retour sur investissement, et à cette fin, de puissants systèmes et mesures d’évaluation ont été créés pour les aider à décider d’investir ou non dans un projet ou une organisation.

À l’image d’une liste des pour et des contre ou d’un budget qu’on établit avant de décider de partir en voyage ou de faire un retour aux études, la gestion du risque tient compte de divers facteurs pour déterminer la viabilité et, idéalement, la rentabilité d’un projet.

 

Ce que les investisseurs évaluent

La sécurité, un facteur clé

La grille d’évaluation des occasions d’investissement contient de plus en plus de critères. Non seulement tient-elle compte des données économiques et du potentiel de profit, mais aussi des implications sociales et communautaires d’un projet, de même que des relations de travail et des structures de santé et de sécurité en jeu.

Par exemple, Centerra Gold, un important producteur canadien d’or et de cuivre, place la sécurité des activités parmi les six caractéristiques fondamentales de l’entreprise que doivent connaître les investisseurs. Centerra juge que la sécurité est si importante à la réussite de l’entreprise qu’elle la met sur un pied d’égalité avec son expérience organisationnelle, la stabilité de sa situation financière et ses réserves croissantes. Centerra a ainsi positionné la sécurité au cœur de ses activités à l’intention de son public cible, les investisseurs, en se fondant sur le principe qu’une organisation sécuritaire en est une digne d’investissement.

Les moyens développés pour assurer la sécurité

La sécurité des travailleurs (ou les lacunes en la matière) et ses implications financières et juridiques jouent un rôle de plus en plus déterminant dans l’évaluation des risques d’un projet et de son potentiel de réussite. Si une entreprise n’est pas en mesure de prouver que ses travailleurs seront en sécurité (et, par le fait même, qu’ils pourront continuer à travailler tout au long du projet), les investisseurs potentiels auront d’autant plus de difficulté à justifier leur contribution au projet.

L’intégration des sous-traitants

Employé de RobertLa gestion de la sécurité des sous-traitants est tout aussi importante que la sécurité des employés permanents de l’organisation. La création d’un environnement de travail sécuritaire pour les sous-traitants est essentielle, particulièrement dans le secteur minier, non seulement pour la santé des travailleurs, mais aussi pour la réussite de l’entreprise.

Les sous-traitants constituent une partie importante de la main-d’œuvre dans le secteur minier. En veillant à leur sécurité, vous assurez la sécurité de l’ensemble de vos effectifs et vous renforcez la stabilité et l’attractivité de votre organisation pour les investisseurs. Il y a une corrélation directe entre la sécurité des sous-traitants et la réussite d’une entreprise.

Les entreprises augmentent le risque lié à l’investissement lorsqu’elles font appel à des sous-traitants pour répondre aux exigences opérationnelles et améliorer leur rendement financier, mais divers outils, tel un logiciel de gestion, permettent d’atténuer ce risque. Elles peuvent ainsi assurer la sécurité des sous-traitants et réduire le risque auquel s’exposent l’organisation et ses investisseurs potentiels.

 

Les outils utiles pour gérer la sécurité

En effet, un logiciel de gestion de la sous-traitant et sa fonction d’évaluation de la performance aide à déterminer les sous-traitants les plus qualifiés en fonction des critères établis, comme la sécurité et la formation.

screen

De plus, la qualification des sous-traitants peut être effectué dans cette plateforme unique en y incluant les principales caractéristiques de sécurité, dont la validation, les alertes et le partage de documents entre les divers départements. Des permis de travail détaillés pour les sous-traitants peuvent être générés en fonction de la formation obligatoire et de l’équipement de protection requis.

Toutes ces caractéristiques contribuent à la sécurité des sous-traitants et des travailleurs, et à plus long terme, rendent les projets et votre entreprise favorables à l’investissement.

Étude de cas : Industrie minière  Découvrez comment Cognibox a aidé à atteindre l'objectif de 0 accident en  gérant plusieurs sous-traitants. Téléchargez votre document <>
Emilie Filion
Emilie Filion

Emilie se fait un devoir d’aligner les stratégies, les ressources et les processus pour toujours livrer des projets de qualité qui donnent les résultats escomptés. Chez Cognibox depuis près de 10 ans, Emilie se spécialise dans la gestion de projets d’envergure en plus du développement de marché. Intègre, axée sur les résultats et dotée d’une grande éthique de travail, son expertise l’amène maintenant à guider les entreprises multinationales dans l’évolution de leurs pratiques d’affaires pour diminuer leur nombre d’accidents et atteindre les plus hauts standards en matière de santé et de sécurité. Curieuse et reconnue pour son insatiable besoin d’apprendre, elle est toujours prête à relever un nouveau défi. Véritable leader, Emilie mène avec brio chacun de ses projets.

Ces articles pourraient vous intéresser
Gestion du risque et de la sécurité dans le secteur minier

Gestion du risque et de la sécurité dans le secteur minier

Publié le 4 juil. 2019

Selon l’Organisation internationale de normalisation, la gestion du risque a trait aux risques qui peuvent avoir des con...

5 étapes pour créer une formation d’accueil en ligne efficace

5 étapes pour créer une formation d’accueil en ligne efficace

Publié le 17 juin 2019

Comme vous avez pu le lire ici, les raisons sont nombreuses et surtout, assez convaincantes pour convertir sa formation ...

Facteurs à considérer dans un logiciel de gestion de la sous-traitance

Facteurs à considérer dans un logiciel de gestion de la sous-traitance

Publié le 3 juin 2019

Une solution de gestion de la sous-traitance doit tenir compte de certains aspects primordiaux, en l’occurrence la sécur...

Commentaires (0)