<img alt="" src="https://secure.refl3alea.com/149753.png" style="display:none;"> La sécurité, en tête de liste des priorités

La sécurité, en tête de liste des priorités

Écrit par Emilie Filion le 02 décembre 2019

D’après le Code canadien du travail, l’employeur est responsable de tous les travailleurs qui se présentent sur ses sites, qu’ils soient à contrat, permanents ou des employés de sous-traitants.

 

Éduquer les sous-traitants au sujet de la sécurité

Les sous-traitants sont encore plus susceptibles d’abaisser le niveau de priorité de leurs mesures de sécurité en raison de contraintes financières. Selon un sondage réalisé par Engineering News-Record, 63 % des entrepreneurs sont d’avis que la sécurité n’a aucun effet sur la rentabilité.

« Du point de vue des sous-traitants, le temps et l’énergie consacrés à l’amélioration des efforts SST dépendent souvent du niveau de prospérité de l’industrie. Lorsque tout va bien, on accorde moins d’importance à la santé et à la sécurité et ces notions ne sont pas à l’avant-plan », a reconnu un directeur SST qui a déjà travaillé à titre de sous-traitant. En règle générale, les sous-traitants ne disposent pas de nombreux programmes, particulièrement en ce qui concerne la sécurité. « Ces travailleurs viennent sur les chantiers pour accomplir des tâches précises », mentionne-t-il.

 

Impliquer la direction dans la mise en place d’une culture de sécurité

Les équipes de direction doivent assurer un certain leadership pour garantir le succès d’une culture santé-sécurité. Il existe d’ailleurs un consensus parmi les entreprises interrogées pour notre livre blanc sur la nécessité d’exiger que tous les travailleurs présents sur un site respectent les mêmes normes, et que le donneur d’ordres s’approprie tous les accidents, sans égard au statut des travailleurs impliqués. Car au final, si un accident a lieu, les conséquences seront les mêmes, peu importe à qui incombe la faute : blessures graves ou décès, atteinte au moral des travailleurs et interruption des opérations pouvant entraîner des pertes financières.

Lire aussi : Comment implanter une culture SST?

 

Appliquer les mêmes normes de sécurité aux employés et aux sous-traitants

« Nous ne faisons pas de distinction entre les employés de sous-traitants et les autres travailleurs. L’un des changements clés mis en œuvre par notre entreprise a consisté à regrouper les statistiques SST des sous-traitants et des employés permanents pour former qu’un seul ensemble d’indicateurs généraux. Si un sous-traitant subit un accident avec perte de temps ou avec décès, ces données sont prises en compte dans les rapports de performance de l’entreprise », a déclaré un directeur de la santé et de la sécurité au travail.

Une société minière a élaboré une règle pour la gestion des sous-traitants afin de mieux intégrer ces travailleurs externes à sa culture de sécurité, c’est-à-dire exiger que les mêmes standards soient appliqués à tout le monde. « Notre équipe d’audit interne ne se limite pas aux vérifications du rendement financier et de la productivité, mais effectue aussi des audits sur la conformité des entrepreneurs au programme de sécurité. », a mentionné le directeur SST.

 

Un engagement ferme des dirigeants à l'égard de la santé et de la sécurité est évident, tout comme ses avantages. Les entreprises qui ont le soutien de la direction et qui traitent le rendement en matière de sécurité des entrepreneurs comme indicateur clé dans l’évaluation du rendement sont les plus efficaces pour réduire les blessures au travail. Et, parce qu'ils réduisent les temps d'arrêt et les interruptions liés aux incidents, ils peuvent également surpasser la concurrence en termes de rentabilité.

Vous croyez que votre processus de gestion des sous-traitants vous protège?  Mettez-le à l’épreuve avec cet audit en ligne Passer le test! <>
Emilie Filion
Emilie Filion

Emilie se fait un devoir d’aligner les stratégies, les ressources et les processus pour toujours livrer des projets de qualité qui donnent les résultats escomptés. Chez Cognibox depuis près de 10 ans, Emilie se spécialise dans la gestion de projets d’envergure en plus du développement de marché. Intègre, axée sur les résultats et dotée d’une grande éthique de travail, son expertise l’amène maintenant à guider les entreprises multinationales dans l’évolution de leurs pratiques d’affaires pour diminuer leur nombre d’accidents et atteindre les plus hauts standards en matière de santé et de sécurité. Curieuse et reconnue pour son insatiable besoin d’apprendre, elle est toujours prête à relever un nouveau défi. Véritable leader, Emilie mène avec brio chacun de ses projets.

Ces articles pourraient vous intéresser
La sécurité, en tête de liste des priorités

La sécurité, en tête de liste des priorités

Publié le 2 déc. 2019

D’après le Code canadien du travail, l’employeur est responsable de tous les travailleurs qui se présentent sur ses site...

Entretien avec Michelle Ash - Une culture SST dans le domaine minier

Entretien avec Michelle Ash - Une culture SST dans le domaine minier

Publié le 18 nov. 2019

Avant d’occuper les fonctions de présidente du conseil du Global Mining Guidelines Group, Michelle Ash a été chef de l’i...

Sous-traitance : aller plus loin grâce à un outil de gestion des travaux

Sous-traitance : aller plus loin grâce à un outil de gestion des travaux

Publié le 4 nov. 2019

Comme beaucoup d'autres entreprises, vous avez mis en place une politique de gestion de la sous-traitance qui ajoute bea...

Commentaires (0)