Top 8 des innovations dans l’industrie minière

Écrit par Anne-Sophie Tétreault le 27 février 2018

La technologie transforme de manière significative le monde du travail et perturbe les modèles traditionnels de gestion des entreprises dans tous les domaines d’activité. Les impacts de ces changements dans les processus font fréquemment la une des manchettes dans plusieurs secteurs, mais semblent souvent moins visibles dans d’autres. Dans l’industrie minière, bien que ces nouveautés ne fassent pas les gros titres, leurs effets n'en sont pas moins majeurs pour les travailleurs. En plus d'accélérer et de réduire les coûts d'exploration et d'excavation des matériaux, les récentes innovations apportées dans le secteur minier permettent de réduire les impacts sur l'environnement et d’accroître la sécurité des travailleurs.

Actuellement, l'industrie minière est confrontée à un certain nombre de défis en raison de la fluctuation des prix mondiaux, de l’augmentation du niveau de responsabilité des entreprises quant à la sécurité de leurs travailleurs et sous-traitants, ainsi que d’une surveillance accrue de la performance de chaque mine pour impliquer les communautés locales et protéger l'environnement. La technologie leur est d’une grande aide et leur permet de demeurer compétitives et performantes.

Voici donc 8 des innovations les plus significatives dans le secteur minier qui ont transformé cette industrie et ont permis, par le fait même, d’améliorer la sécurité des travailleurs :



Simulateurs miniers

Semblables à la formation des pilotes de ligne, les simulateurs miniers sont de plus en plus courants. Ils placent les travailleurs dans un environnement virtuel contrôlé et immersif leur permettant de tester leurs compétences et de faire des erreurs sans conséquence réelles avant d'aller dans une mine où ils seront exposés aux risques de l'utilisation de l'équipement dans des endroits difficiles et souterrains.
mining-innovation-virtual-simulator.jpg
Les simulateurs placent les travailleurs dans des situations pratiques qu'ils sont susceptibles de rencontrer au cours d'un quart de travail typique, y compris des situations d'urgence pour s'assurer que leurs réactions et réponses sont précises et adéquates. Les simulateurs sont également d'excellents outils d'enseignement qui permettent d'identifier des lacunes dans les connaissances et les compétences, en particulier lorsque l'on fait appel à des entrepreneurs extérieurs. Cette pratique réduit considérablement les risques reliés à l’exposition aux environnements dangereux qu'ils n'ont pas encore expérimentés.



Gestion des sous-traitants

mining-innovation-contractor-management.jpgIl fut un temps où les entreprises minières employaient directement des centaines de travailleurs dans une mine. La technologie et l'évolution de l'industrie ont modifié cette pratique. Les sociétés minières comptent maintenant beaucoup plus sur les sous-traitants pour effectuer des travaux sur leurs sites. Avec différentes personnes qui vont et viennent, cela peut être au mieux un casse-tête administratif ou, au pire, un risque important pour la sécurité de tous. S'assurer que les sous-traitants ont toutes les formations nécessaires et tous leurs titres de compétences à jour représente un exercice fastidieux d'échange de courriels et de recherche de documents.

De nos jours, des plateformes comme Cognibox définissent les attentes pour chaque site, permettent aux sous-traitants individuels d'avoir tous leurs documents dans un seul emplacement numérique et si un entrepreneur n'a pas tous les prérequis nécessaires, il est automatiquement exclu du site jusqu’à ce qu’il les ait.



Télécommunications souterrainesmining-innovation-communication.jpg

Jusqu'à l'arrivée de la technologie sans fil, les communications entre les mineurs se faisaient principalement par des sifflets. Aujourd'hui, les travailleurs ont accès à un réseau sans fil à des milliers de mètres sous terre et utilisent des téléphones de type Skype pour communiquer non seulement entre eux, mais aussi avec un site de contrôle au-dessus du sol. La coordination des interventions d'urgence est devenue plus sûre et efficace grâce aux télécommunications souterraines.

Les activités de la mine Cortez de Barrick Gold au Nevada en sont un bon exemple. Leur système repose sur un réseau sans fil souterrain. Ce dernier est utilisé non seulement pour les communications, mais aussi pour collecter des données clés sur l'utilisation de l’équipement et le personnel, ainsi que sur le temps de réponse en temps réel pour la maintenance, les réparations et les communications d’urgence avec l’équipe en surface et de sauvetage.



Suivi du personnel

Il y a de cela quelques années, afin de savoir qui se trouvait dans la mine, les travailleurs qui se dirigeaient sous terre devaient déposer un jeton d’identification personnalisé sur une planche avant d'entrer et l'enlevaient une fois qu'ils revenaient à la surface. Cela aidait à avoir une idée de qui était dans la mine, mais n’était pas toujours efficace, surtout lorsque les jetons tombaient par terre et se perdaient.

Aujourd'hui, les étiquettes de radio-identification (Radio Frequency Identification - RFID) qui émettent des fréquences radio, sont sécurisées à même l'uniforme des travailleurs afin de facilement connaître leur localisation en temps réel. Cela élimine les temps d'arrêt du site, les erreurs humaines et les opérations de recherche et de sauvetage inutiles. Et comme l'emplacement d'un mineur est toujours connu, les interventions d'urgence sont plus rapides, ce qui permet de gagner un temps précieux en cas d'incident.



Surveillance microsismique

mining-innovation-microseismic-mo.jpgLes vibrations résultant du travail minier, en particulier le dynamitage et l'excavation, exercent un stress important sur le sol, entraînant des microsecousses qui peuvent mettre en danger les opérations et les personnes. Une surveillance des changements à l'intégrité structurale du site est essentielle pour déterminer si le niveau de risque d’une mine s’est élevé en raison des activités minières en cours. Aujourd'hui, les exploitants de sites peuvent utiliser la surveillance microsismique pour localiser ces microtremblements en 3D, évaluer leur gravité, déterminer si la sécurité du site est menacée et prendre des mesures proactives avant un événement catastrophique.



Drones

La cartographie pose des défis uniques sous terre où des zones peuvent être inaccessibles ou dans l’obscurité totale. Les dronemining-innovation-drone.svgs contrôlés à distance peuvent cartographier les tunnels de manière sécuritaire et très détaillée, notamment en capturant la texture des murs, offrant ainsi aux planificateurs une plus grande clarté et fiabilité. Les données capturées par les robots peuvent également être utilisées pour créer des visualisations riches, en minimisant les déplacements souterrains potentiellement dangereux, et en offrant la possibilité de transmettre des données sur la mine au personnel hors site.



Équipement protecteur

Les habillements technologiques aux dispositifs de détection de gaz, en passant par les vêtements qui refroidissent, les équipements de protection individuelle (EPI) ont connu des avancées majeures ces dernières années. Par exemple :

  • Les gaz nocifs produits par les moteurs à combustion interne et le dynamitage présentent un danger mortel pour les mineurs. Les capteurs de détection de gaz indiquent en temps réel quand les concentrations de gaz toxiques dépassent les paramètres de sécurité et informent les travailleurs lorsqu’ils doivent quitter le site.
  • Les mineurs doivent aussi faire face à la chaleur; les températures dans les mines souterraines peuvent souvent atteindre 60 °C (140 °F). Toutefois, ils existent maintenant des gilets de refroidissement et d'autres vêtements qui régularisent la température et fournissent des avertissements si leur chaleur corporelle atteint des niveaux dangereux.


Données minières

Conjointement avec des technologies et des équipements innovants, des données sur la mine peuvent être utilisées à tous les stades de l'exploitation, depuis le recrutement de travailleurs qualifiés jusqu'à la prévision du moment où une machine risque de tomber en panne. De tels facteurs peuvent être déterminants pour garantir des opérations sûres et efficaces.

Les mines sont riches en données et toute cette information peut être utile dans de nombreux domaines, notamment dans l'amélioration de la logistique, qui demeure la partie la plus inefficace de tout le processus minier, et l'identification des facteurs de risque.



Par où commencer?

Ces innovations ont toutes un même point commun, soit la santé-sécurité. La santé-sécurité est effectivement une grande préoccupation dans l'industrie minière. Il existe plusieurs autres solutions qui ont été développées et sont appliquées sur différents sites pour faciliter le travail des mineurs et améliorer leur sécurité. La technologie est une bonne avenue pour diminuer les risques et faire une différence sur le plan santé-sécurité, que ce soit pour les employés miniers réguliers ou sous-traitants.

  1. http://www.mining.com/carlson-wireless-develops-cost-saving-wireless-link-for-femco-emergency-phones-used-extensively-in-the-mining-industry/

 

Étude de cas : Industrie minière  Découvrez comment Cognibox a aidé à atteindre l'objectif de 0 accident en  gérant plusieurs sous-traitants. Téléchargez votre document <>
Anne-Sophie Tétreault
Anne-Sophie Tétreault

Anne-Sophie possède 20 ans d’expérience dans le domaine des systèmes intégrés de gestion et est une experte chevronnée sur l'intégration et l'optimisation des processus en santé et sécurité, environnement, sécurité des procédés industriels, et qualité dans les processus d'affaires. Anne-Sophie a travaillé pour QMI, une division de l'Association canadienne de normalisation devenu QMI-SAI Global, comme chef auditeur pour le déploiement de la norme ISO 14001 au Canada. Anne-Sophie a développé et maintenu un système de gestion intégré SSEQ pour les centres de maintenance de VIA Rail Canada. Elle a ensuite amélioré et numérisé les systèmes de gestion SSEQ chez Bombardier Transportation et Air Liquide Canada, en plus de travailler récemment pour Voith Hydro, un chef de file en ingénierie, gestion de projet et construction. Chez Cognibox depuis 2016, elle conseille et guide les clients sur les meilleures pratiques, pour assurer une conformité réglementaire, ainsi que des performances SSEQ parmi les meilleures de toutes les chaînes d'approvisionnement.

Ces articles pourraient vous intéresser
5 incontournables en e-learning

5 incontournables en e-learning

Publié le 9 avr. 2018

Au cours des dernières années, les formations en ligne ont gagné en popularité et ce phénomène n’est pas près de s’essou...

Top 8 des innovations dans l’industrie minière

Top 8 des innovations dans l’industrie minière

Publié le 27 févr. 2018

La technologie transforme de manière significative le monde du travail et perturbe les modèles traditionnels de gestion ...

L'avenir du travail: L'augmentation et les risques du travail contractuel

L'avenir du travail: L'augmentation et les risques du travail contractuel

Publié le 25 janv. 2018

Les avantages liés à l’embauche de sous-traitants Le recours à des employés contractuel et temporaire est en augmentatio...

Commentaires (0)