<img alt="" src="https://secure.refl3alea.com/149753.png" style="display:none;"> L’importance d’appliquer les normes de sécurité minière canadiennes à l'étranger

L’importance d’appliquer les normes de sécurité minière canadiennes à l'étranger

Écrit par Emilie Filion le 10 décembre 2018

Les sociétés minières canadiennes sont actives dans plus de 100 pays à travers le monde, que ce soit en Amérique du Sud, en Afrique ou en Asie. Au fur et à mesure que les entreprises canadiennes ont étendu leurs activités à d’autres régions du monde, elles en sont venues à recourir à des chaînes d’approvisionnement et des entrepreneurs locaux avec lesquels, dans bien des cas, elles n’étaient pas familiarisées.

Ces différentes régions du monde ont des normes de conformité et des réglementations qui leur sont propres et qui peuvent être grandement différentes de celles en vigueur au Canada. Respecter ces exigences ajoute un niveau de complexité supplémentaire à la gestion des sous-traitants. Malgré tout, peu importe l’endroit où se trouvent leurs sites dans le monde, assurer la sécurité des travailleurs locaux est une obligation morale que les entreprises canadiennes doivent s'efforcer de remplir.

 

La sécurité, un défi pour les opérations internationales

Le nouveau livre blanc de Cognibox, Zéro incident : 7 éléments clés pour un milieu de travail plus sécuritaire pour les sous-traitants, regroupe les pensées d’experts de haut niveau en matière de santé et sécurité supervisant des opérations complexes et dangereuses dans les domaines de l’industrie minière, de l’extraction de minerais et des produits pharmaceutiques, et ce, pour certaines des plus grandes entreprises du monde. Plusieurs sont des sociétés minières canadiennes opérant au niveau national et international avec des sites aux États-Unis, au Mexique, en Russie en Amérique centrale et du Sud, en Asie et en Afrique. À l'échelle mondiale, ces entreprises emploient plus de 200 000 travailleurs, directement et indirectement.

Plusieurs experts SST interrogés dans le cadre de notre nouveau livre blanc affirment qu’il est difficile de maintenir une forte culture santé-sécurité lors de leurs opérations à l'étranger. « Dans certains cas, les lois et règlements nationaux ou régionaux obligent l’entreprise à embaucher des travailleurs locaux qui ne sont pas toujours pleinement qualifiés. Ceci expose les travailleurs à des risques. La sélection d’un sous-traitant dans une communauté minière, par exemple à Sudbury au Canada, est moins problématique. Cependant, lorsque nous devons exécuter des travaux en Afrique, cela devient en défi. »

Encore aujourd’hui, les pays en voies de développement montrent souvent un manque de rigueur et de contrôle dans leurs règlementations touchant la santé-sécurité. Bien que des politiques existent, elles ne sont souvent pas appliquées.

  • Au Pakistan, cinq mineurs sont décédés, en octobre 2018, dans deux accidents miniers différents. Cela fait suite aux neuf autres décès survenus en septembre lorsqu'une mine de charbon s'est effondrée. Entre 100 et 200 travailleurs meurent en moyenne chaque année, suite à des accidents reliés à l'exploitation du charbon(1).
  • Récemment, à Johannesburg, en Afrique du Sud, cinq mineurs sont décédés dans un accident survenu sur le site. Jusqu'à présent, en 2018, c’est 74 travailleurs qui ont perdu la vie dans plusieurs mines, partout au pays; une tendance à la hausse. Les autorités attribuent ces décès à la complaisance, à un manque de supervision et à des pressions de production toujours plus hautes(2).
  • Dans un village de Guyana, 14 personnes sont décédées en 2018 suite à un accident minier(3).

 

Mettre de l’avant les valeurs canadiennes pour protéger la vie des travailleurs à l’étranger

La tendance actuelle est d’appliquer à l’étranger les normes canadiennes en matière de santé et sécurité. C’est une pratique très importante et positive.

Les sociétés canadiennes actives dans d’autres pays seront soumises à une pression beaucoup plus forte de la part des investisseurs, des clients et de la société en général pour mettre en œuvre les politiques en vigueur au Canada dans toutes leurs activités à l’étranger.

Plusieurs associations de l’industrie, comme l’Association minière du Canada, jouent un rôle proactif afin d’aider leurs membres à rehausser les normes de sécurité partout dans le monde.

« Les populations locales sont mieux informées des droits des travailleurs et commencent à demander aux entreprises canadiennes pour quelles raisons elles n’appliquent pas, dans leurs installations à l’étranger, les normes de protection des travailleurs et de l’environnement auxquelles elles se conforment au Canada. », a déclaré la directrice de la santé et de la sécurité d’une société pharmaceutique. « Le gouvernement canadien subira également des pressions afin d’agir de façon appropriée », a-t-elle ajouté.

Avec l'évolution des normes qui privilégient les éléments sociaux tels que la sécurité des travailleurs, les droits de l'homme et la protection de l'environnement, avoir une culture santé-sécurité solide, et ce sur l’ensemble de ses sites, est un élément essentiel pour maintenir une bonne réputation.

 

À la recherche d’une perspective provenant des leaders en SST sur la gestion et la sécurité des sous-traitants?

La gestion et la sécurité des sous-traitants sont des sujets importants dans de nombreuses industries. De l'exploitation minière à l'énergie en passant par les produits pharmaceutiques, la création d'un lieu de travail sûr pour les sous-traitants est primordiale, non seulement pour la santé des travailleurs, mais également pour la réussite de l'entreprise.

Notre nouveau livre blanc Zéro incident : 7 éléments clés pour un milieu de travail plus sécuritaire pour les sous-traitants repose sur la perspective et l’expérience de leaders en santé et sécurité. Il aborde des défis et des réflexions, et propose des solutions ainsi que les meilleures pratiques pour améliorer la santé et sécurité des sous-traitants.

 

  1. https://tribune.com.pk/story/1825230/1-dangerous-business-five-miners-die-two-different-coal-mine-accidents/
  2. https://www.iol.co.za/news/south-africa/limpopo/five-miners-killed-while-mine-safety-summit-gets-underway-17558213
  3. https://www.stabroeknews.com/2018/opinion/editorial/10/19/mining-deaths-and-ggmcs-responsibility/
Zéro incident: 7 éléments clés pour un milieu de travail plus sécuritaire pour  les sous-traitants  Découvrez les meilleures pratiques des leaders de l'industrie. Obtenez votre exemplaire gratuit <>
Emilie Filion
Emilie Filion

Emilie se fait un devoir d’aligner les stratégies, les ressources et les processus pour toujours livrer des projets de qualité qui donnent les résultats escomptés. Chez Cognibox depuis près de 10 ans, Emilie se spécialise dans la gestion de projets d’envergure en plus du développement de marché. Intègre, axée sur les résultats et dotée d’une grande éthique de travail, son expertise l’amène maintenant à guider les entreprises multinationales dans l’évolution de leurs pratiques d’affaires pour diminuer leur nombre d’accidents et atteindre les plus hauts standards en matière de santé et de sécurité. Curieuse et reconnue pour son insatiable besoin d’apprendre, elle est toujours prête à relever un nouveau défi. Véritable leader, Emilie mène avec brio chacun de ses projets.

Ces articles pourraient vous intéresser
3 éléments cruciaux d'un logiciel de gestion de la conformité

3 éléments cruciaux d'un logiciel de gestion de la conformité

Publié le 7 oct. 2019

Le choix d’un logiciel de gestion de la sous-traitance ne doit pas être pris à la légère. En effet, en tant que corporat...

Impliquer les sous-traitants dans la lutte aux changements climatiques

Impliquer les sous-traitants dans la lutte aux changements climatiques

Publié le 23 sept. 2019

Les sociétés minières sont actives dans certaines des régions les plus isolées de la planète, des régions souvent partic...

10 critères pour bien choisir un logiciel de la conformité des sous-traitants

10 critères pour bien choisir un logiciel de la conformité des sous-traitants

Publié le 9 sept. 2019

Saviez-vous qu’un logiciel de gestion de la sous-traitance permet d’éliminer 80 % du temps consacré à des tâches clérica...

Commentaires (0)