<img alt="" src="https://secure.refl3alea.com/149753.png" style="display:none;">

Trois points à retenir du panel "Faire face à la COVID-19" de la conférence CSPA

Encore une fois, la conférence organisée par le CSPA (STAC) a été un succès! Le Conseil des structures, pylônes et antennes (CSPA) est l'un des principaux leaders en matière de gestion des risques dans le secteur des télécommunications. Il se consacre à la sécurité des travailleurs de cette industrie au Canada et s'efforce de partager les informations importantes et les meilleures pratiques afin de maintenir le meilleur niveau de sécurité des pylônes au Canada.

L’événement s’est tenu du 12 au 16 avril 2021. Comme la plupart des réunions ayant lieu ces jours-ci, l'événement s'est déroulé virtuellement en raison des limitations imposées par la COVID-19.

Naturellement, la pandémie était l'un des sujets principaux de la conférence. Anne-Sophie Tétreault, de Cognibox, a animé un panel "Coping with COVID-19" (Faire face à la COVID-19) avec des experts en télécommunications afin de discuter de leurs stratégies de gestion de la santé et de la sécurité au travail mises en place durant la pandémie.

Voici les participants du panel :

  • Adam Gale - Président, Vertical Specialties Inc.
  • Jeff Selby - CSO / NCSO, Trylon
  • Laura Marciniwe - Présidente, Teletek Structures Inc.
  • Steven Bain - Chef de la sécurité, Rogers Communications Canada Inc.

Chacun d’eux a partagé les défis relevés et les leçons tirées au cours de la dernière année. Bien qu'ils soient tous dans différentes régions du pays et qu’ils travaillent dans des environnements variés, il était fascinant d'entendre à quel point leurs expériences étaient similaires.

Voici les principaux points à retenir :

 

Les protocoles de prévention de la pandémie – Des ajustements constants

En tant que leaders préparés et proactifs en matière de santé et de sécurité dans l'industrie des télécommunications, les experts du panel ont tout de même dû ajuster massivement leurs protocoles et leurs directives pour gérer la COVID-19 sur le lieu de travail. Comme l'a souligné Laura Marciniwe, « La COVID-19 ne faisait pas partie de mon plan d'affaires quinquennal. »

Malgré que ces organisations disposaient toutes de protocoles préexistants en cas de pandémie, la réalité de la situation a fait en sorte que plusieurs de ces directives ont dû être adaptées à la dernière minute. Les gouvernements des provinces et fédéral avaient tous des règles et des conseils différents, et souvent contradictoires pour protéger les gens contre l'infection, ce qui rendait difficile de savoir quelle était la bonne marche à suivre.

Cela s'est avéré particulièrement difficile pour Steven Bain et l'empreinte nationale de Rogers Communications : « Nous avons 23 000 employés à travers le pays. Nous avons dû unifier nos politiques dans toute l'entreprise, même si chaque province avait ses propres directives. »

Jeff Selby a également évoqué les informations contradictoires diffusées au début de la pandémie : « Au début, ils nous ont dit que les masques ne fonctionnaient pas, puis ils ont dit qu'ils fonctionnaient. Les gants et le désinfectant sont-ils absolument nécessaires? Le tableau est beaucoup plus clair maintenant, mais il y avait une certaine confusion au début de la pandémie. »

Un point partagé entre tous les participants du panel était la notion que les valeurs fondamentales de toute entreprise - en plus du respect des règles et réglementations locales - devraient dicter la meilleure marche à suivre :

« Nous savions que l'équilibre et la stabilité étaient des valeurs clés pour prendre soin de nous-mêmes, de nos équipes, de nos clients et de nos partenaires », a déclaré M. Marciniwe.

 

Les conséquences sur la santé mentale – L’effet d’accumulation

Nous parlons souvent de l'effet qu'a la COVID-19 sur le corps et des dangers de l'infection. Par contre, les discussions sur les conséquences de la pandémie sur la santé mentale des travailleurs et des employés sont moins fréquentes.

Le passage vers le travail à domicile a fait que les liens entre les membres des équipes se sont fragilisés. Des mesures proactives doivent être mises en place pour s'assurer que les employés se sentent toujours attachés à leurs collègues et à leur travail.

Un participant a mentionné avoir dû imposer des restrictions aux employés pendant le confinement, comme le maintien d'une bulle en dehors des heures de travail, ce qui a ajouté au sentiment général de fatigue de la COVID-19 au sein de son équipe.

Tous les participants du panel sont d’accord : à l’avenir, il faut mettre davantage l'accent sur la santé mentale des employés.

Le secteur des télécommunications compte de nombreux travailleurs sur le terrain, au sommet des tours, sur la route et dans les bâtiments. Ces tâches ne peuvent pas être effectuées à distance, ce qui signifie que les travailleurs sont exposés à un risque d'infection et doivent modifier leur méthode de travail pour se conformer aux directives locales.

« Nos employés parcourent souvent de longues distances entre les sites. À cause de la COVID-19, de nombreuses stations-service ont fermé leurs toilettes à l'usage du public. Cela a rendu la situation très difficile pour nos travailleurs », a mentionné M. Selby.

 

Vaccins et variants – Nous ne sommes pas sortis du bois

Il importe de mettre l'accent sur le bien-être de la santé mentale des employés, alors que la pandémie continue de faire rage pour une deuxième année consécutive.

Alors que la vaccination s'est accélérée et que le monde aspire à la normalité, la menace des variants de la COVID et la vaccination limitée obligent les travailleurs du secteur des télécommunications à rester vigilants.

« Les variants ajoutent une couche supplémentaire d'incertitude autour d'un virus que nous pensions avoir compris. L'un des défis de la troisième vague est de gérer la fatigue des employés face à des périodes prolongées de restrictions », a déclaré Bain.

C'est en partie aux organisations qu'il incombe de veiller à ce que les employés soient en sécurité et protégés contre la COVID-19. Lorsqu'on leur a demandé si leurs entreprises paieraient leurs employés pour les heures absentées pour se faire vacciner, les membres du panel ont été unanimes :

"Nous avons été très clairs avec les employés sur le fait que nous sommes favorables à ce que les gens se fassent vacciner, et que du temps sera alloué pour ça", a ajouté M. Bain.

 

Les perspectives d’avenir

La dernière partie du panel consistait à discuter de l'avenir du travail dans le domaine des télécommunications dans un monde post-pandémique. Il leur a été demandé quels changements liés à la COVID-19 continueraient d'exister même lorsque la pandémie sera terminée.

Les participants étaient partagés par rapport à si le travail à distance allait se poursuivre de manière permanente, mais ils étaient unanimes que la flexibilité demeurerait essentielle :

« Il y a certainement des gens aux deux extrémités du spectre, ceux qui préfèrent travailler à domicile et ceux qui préfèrent le bureau. Nous voulons offrir une certaine flexibilité à nos employés pour qu'ils trouvent un juste milieu », a déclaré M. Bain.

Jeff Selby affirme que nous pouvons également nous attendre à ce que les gens soient nettement plus conscients de la propreté : « Tout le monde a eu une conscience très aiguë de l'hygiène - je ne pense pas que cela va disparaître de sitôt. »

 

Et voilà! Un grand merci à Anne-Sophie pour avoir animé le panel et aux participants d'y avoir apporté leur contribution. Espérons que la prochaine conférence CSPA pourra se tenir en personne.

Vous cherchez plus de ressources sur la gestion des COVID-19? Consultez la section à cet effet créée par le CSPA.

COVID-19 : Meilleures Pratiques    Découvrez notre livre blanc sur les meilleures pratiques pour faire face à la  COVID-19.   Obtenez votre exemplaire gratuit  

Ces articles pourraient vous intéresser

trois-risques-sst.jpg

3 types de risques SST liés à la sous-traitance

Février 2016. Un homme se blesse grièvement au bras en effectuant l’entretien de la rampe mobile...
En savoir plus

Sylvie Lamarre, vétérante de Cognibox, dont le dévouement est à l'origine de notre réussite

Pour clore notre série sur le Mois de l’histoire des femmes, nous rencontrons Sylvie Lamarre,...
En savoir plus

Microlearning : Une approche unique pour la formation des employés

Cette semaine, nous parlons du microlearning, micro-apprentissage en français. C'est une approche...
En savoir plus