<img alt="" src="https://secure.refl3alea.com/149753.png" style="display:none;">

Pourquoi effectuer une analyse et gestion de risques en entreprise

Santé au travail, sécurité des employés et profitabilité passent par une gestion des risques en entreprise

Analyse et gestion de risque; voici pourquoi votre entreprise doit être proactive

« Analyse de risques », « santé au travail », « gestion de risques », « environnement sécuritaire », « évaluation des dangers », « prévention des accidents »… Tous des termes qui sont aujourd’hui connus en entreprise, mais qu’on tarde souvent à traduire en gestes et en réalités concrètes, en habitudes et en procédures efficaces, par manque de connaissances ou faute d’être conseillé adéquatement. Pourtant, toute entreprise gagne à avoir un plan de santé et sécurité au travail (SST), plan qui commence par une analyse complète des risques. Trop d’accidents de travail (évitables) se produisent encore chaque année. Voici donc pourquoi votre entreprise doit être proactive au chapitre de la gestion de risques.

L’analyse de risques : déterminer l’éventualité d’un dommage

Dans la vie de tous les jours, au travail ou pas, nous évoluons dans différents environnements physiques au sein desquels nous interagissons avec des objets, des personnes, des machines, etc. Si les chances que nos interactions aient un impact sur nous sont grandes, en retour, et heureusement, ces interactions sont loin d’être toutes potentiellement dommageables. Pourquoi? Parce les environnements sociaux et de travail sont généralement peu dangereux. Merci aux normes de sécurité et à la gestion de risques.

Ce qu’il faut retenir ici, c’est la différence et le rapport entre danger et risque. Tout n’est pas risqué, c’est-à-dire avec une probabilité élevée de se produire, un accident par exemple. Tout n’est pas dangereux non plus, c’est-à-dire susceptible (lorsque quelque chose se produit) de provoquer un dommage, une blessure par exemple. Cela dit, au Canada, il y a encore bien des milieux de travail où la probabilité qu’arrivent des accidents (et que ces derniers soient graves) est réelle. L’ACATC, en effet, a recensé pour l’année 2020 plus de 250 000 accidents, décès et maladies reliés au travail.

D’où la pertinence de faire l’effort ou de confier à des experts le soin de bien identifier à la fois les risques et la dangerosité au travail (analyse de risques). Évidemment, l’imprévisibilité et la malchance existent, mais, pour dire les choses simplement, rien ne doit être laissé au hasard quand… une chose est probable et dangereuse! Et c’est ce qu’une bonne gestion de risques propose comme mantra : inspecter, identifier et définir pour sécuriser et prévenir. Voyons tout cela plus en détail et concrètement.

Être en contrôle grâce à l’analyse de risques

Peu importe le secteur d’activités, ce qui démarque une entreprise dynamique et viable d’une entreprise qui vivote tient à sa capacité de bien gérer tout court, ainsi que de procéder à une bonne gestion des risques. Sous-traitants, production, fournisseurs, performance, coûts, etc., la liste de ce qu’il faut contrôler et administrer est longue. En matière de santé et de bien-être des ressources humaines, les bénéfices d’une « saine » gestion de risques sont également présents.

La gestion des risques de type SST cible ce qui pourrait mal tourner et conçoit une stratégie pour éviter que cela n’arrive ou, à tout le moins, pour s’y préparer lorsque malgré tout un accident de travail se produit. Cette forme de gestion se base sur une analyse des environnements, installations, procédures et procédés liés au travail des employés en entreprise.

Une analyse de risque débute par une inspection exhaustive des lieux et par l'évaluation tant des risques potentiels que de la dangerosité des situations. S’enclenche ensuite l’élaboration des moyens concrets pour faire face à ces risques (en définissant une exécution sécuritaire des tâches), puis leur mise en place. Les entreprises ayant bien fait leur analyse de risques sont mieux préparées aux évènements dramatiques et ont une façon plus rentable de les traiter (l'objectif d'une analyse de risques, cela dit, reste d’éliminer les risques).

Illustration parlante : des centaines de chutes se produisent annuellement au Québec sur des chantiers et en entreprise alors que des harnais de sécurité sont imposés ou recommandés aux travailleurs. Pourquoi? Notamment parce si l’employé se trouve à moins de 3 mètres de hauteur pour travailler, leur utilisation n’est souvent plus obligatoire. Une analyse de risques pourrait certainement améliorer les choses, soit en déterminant un meilleur endroit pour fixer les harnais de sécurité, soit en définissant une meilleure ergonomie (port) ou encore en modifiant la norme quant à la hauteur.

Gérer les risques est aussi un avantage concurrentiel

Selon les dispositions de la partie II du Code canadien du travail, tant les employeurs que les employés ont des responsabilités en matière de SST; tous doivent penser « prévention ». L’analyse de risques se situe dans ce cadre. Cela dit, l’amélioration des environnements de travail découlant de ce type d’analyse a également des « retombées » positives sur les gestionnaires et sur l’organisation dans son ensemble. Pourquoi?

Parce qu’en ciblant ainsi la bonne solution, c’est-à-dire la plus responsable éthiquement et la plus rationnelle techniquement, c’est toute la gestion globale des opérations qui tend à se faire de manière optimale, tout en rendant les employés plus efficaces et confiants dans la réalisation de leurs tâches. Il en découle un gain de productivité, une rentabilité accrue à court, moyen et long termes, ainsi qu’un renforcement du sentiment d’appartenance et de l’esprit d’équipe des employés.

Moins (ou peu) d’accidents de travail signifie aussi moins de coûts en remplacement de la main-d’œuvre, de même qu’une culture d’entreprise axée sur le préventif et la stabilité. Bref, la gestion de risques contribue à une meilleure conscientisation quant aux risques sur la santé et quant à l’importance de la sécurité au travail, ce qui rend toute l’entreprise plus performante.

Prêt pour une analyse de risques en entreprise?

L’analyse de risques comme outil de prévention est aujourd’hui un must dans toute organisation intelligente du travail. Une analyse de risques permet de :

  • Conscientiser les équipes de travail à l’importance d’un environnement sécuritaire.
  • Identifier les dangers présents dans le milieu de travail (air, eau, bruit, machines, etc.).
  • Définir le niveau des risques, leur probabilité et leur fréquence.
  • Réfléchir à (et implanter) des mesures correctives et préventives.
  • Prioriser les activités de prévention en fonction de la gravité des conséquences possibles.

Tout le monde gagne à évoluer dans une entreprise « focalisée SST ». Mais comme il y a des étapes à respecter en gestion de risques pour qu’une analyse de risques soit bien menée, rien de tel que des conseils d’experts.

Pour en apprendre davantage et pour savoir où votre entreprise se situe côté conformité, gestion de risques et analyse de risques, contactez les professionnels de Cognibox dès aujourd’hui.

Assurer des aires sécuritaire pour les employés, et ce en conformité avec les normes du travail (Article 51, Loi sur la santé et la sécurité au travail, Gvt du Québec) :

Vous confiez des travaux à des sous-traitants?    Découvrez les avantages et les risques liés à la sous-traitance   Obtenez votre exemplaire gratuit  

Ces articles pourraient vous intéresser

Comprendre les enjeux de la sous-traitance

Que ce soit pour une question de rentabilité, de planification stratégique ou même de gestion...
En savoir plus

7 trucs pour gérer la sous-traitance en entreprise

De plus en plus d’entreprises souhaitent comme vous faire appel à des sous-traitants pour exécuter...
En savoir plus
man-working-laptop

5 étapes pour créer une formation d’accueil en ligne efficace

Comme vous avez pu le lire ici, les raisons sont nombreuses et surtout, assez convaincantes pour ...
En savoir plus